Le cerveau est un organe qui doit être régulé. Une régulation défaillante peut en effet provoquer un dysfonctionnement aboutissant à un inconfort de vie : sommeil, dépression, angoisse, phobie, Parkinson, épilepsie, migraines, douleurs chroniques, stress, acouphènes, hyperactivité…

Jeune fille sur un banc

Sachez que les séances de Neurofeedback, méthode indolore et sans danger, peuvent remédier à ces désagréments en aidant votre cerveau à s’auto-réparer. Sans aucun effet secondaire, il s’adapte et convient à tous. C’est un excellent complément à un traitement médical ou psychothérapeutique.

Image Neurofeedback

Neurofeedback exercises your brain

Qu’est-ce que le Neurofeedback ?

Notre cerveau peut être comparé à un ordinateur compact, puissant et capable d’apprendre et de changer quelque soit notre âge ! Il nous faut donc mettre à jour ses «programmes» régulièrement, avec une méthode douce, sans effort de notre part, pour ré-équilibrer son activité électrique et chimique.

Comment se déroule une séance ?

Confortablement installé dans un fauteuil, vous écoutez de la musique ou regardez un film.
Des capteurs sont placés sur votre crâne pour mesurer l’activité électrique de votre cerveau. Ces mesures, une fois analysées, vont permettre d’aider votre cerveau à adopter une nouvelle organisation.

Le processus

Aucun courant ne revient à votre cerveau. Aucun ordre n’est envoyé à votre cerveau. Aucun effort n’est exigé de vous.
Le système analyse l’activité électrique de votre cerveau et lui renvoie ensuite des informations sur son propre fonctionnement. C’est cette notion de retour d’information qu’exprime le terme « feedback ».

Combien de séances et à quel rythme ?

Il est impossible de le définir car chaque cerveau est différent.
Dans tous les cas, c’est vous qui décidez d’arrêter lorsque vous êtes satisfait des changements. Plus vous faites de séances plus les changements sont durables.
2 séances par semaine sont généralement conseillées pour un bon démarrage.